La question de la modélisation en sciences humaines : mathématiques et informatique


Henri Berestycki (directeur d'études à l'EHESS)

Jean-Pierre Nadal (directeur d’études à l'EHESS et directeur de recherche au CNRS)

Pierre Rosenstiehl (directeur d'études à l'EHESS)

Présentation et informations pratiques pour le séminaire 2014/2015 : voir ici.

Programme de l’année 2014-2015

Séances à venir

mardi 16 décembre 2014 à 15h, à l’EHESS, 105 bd Raspail 75006 Paris, ! salle 7 !

Image1

  • Pierre Degond (Imperial College Londres)

    Défis posés par la modélisation mathématique du mouvement collectif
    Essaims d’abeilles, nuées d’étourneaux, bancs de maquereaux, files apparaissant spontanément dans les foules de piétons... Dans tous les cas, il s’agit de systèmes constitués d’un grand nombre d’agents autonomes, interagissant uniquement avec les autres agents situés dans leur voisinage immédiat et n’ayant à leur disposition qu’une information partielle. Cependant, ces systèmes non-hiérarchisés sont capables de produire des structures ordonnées à grande échelle, sur des distances excédant largement la portée de perception des agents. La modélisation de ces comportements collectifs pose des défis mathématiques inédits. Cet expose en présentera quelques aspects, en prenant exemple sur les pistes de fourmis, les piétons ou les nuées d'oiseaux.

Séances passées

lundi 27 octobre 2014 à 15h, à l’EHESS, 105 bd Raspail 75006 Paris, salle 1

  • Image2Andrea Bertozzi (Professor of Mathematics, Betsy Wood Knapp Chair for Innovation and Creativity, Director of Applied Mathematics University of California Los Angeles)

    Mathematics of Crime
    There is an extensive applied mathematics literature developed for problems in the biological and physical sciences. Our understanding of social science problems from a mathematical standpoint is less developed, but also presents some very interesting problems, especially for young researchers. This lecture uses crime as a case study for using applied mathematical techniques in a social science application and covers a variety of mathematical methods that are applicable to such problems. We will review recent work on agent based models, methods in linear and nonlinear partial differential equations, variational methods for inverse problems and statistical point process models. From an application standpoint we will look at problems in residential burglaries and gang crimes. Examples will consider both “bottom up” and “top down” approaches to understanding the mathematics of crime, and how the two approaches could converge to a unifying.

  • Archives et années précédentes

haut de page