Modélisation des savoirs musicaux relevant de l’oralité

Marc Chemillier
CAMS, directeur d’étude à l’EHESS

Présentation et informations pratiques pour le séminaire 2017/2018 : voir ici

Voir aussi le site web du séminaire (avec archives)

Ce séminaire s’intéresse aux savoirs techniques développés dans un contexte sans écriture, plus particulièrement aux savoirs musicaux relevant de l’ethnomusicologie. On entend par « modélisation » au sens large l’étude des principes de cohérence qui organisent ces savoirs et qui en déterminent la logique implicite. La question centrale qui se pose est de savoir dans quelle mesure cette logique est consciente pour les experts des savoirs concernés. On envisagera différentes manières de mener l’enquête auprès d’eux dans un contexte social donné. Une partie du séminaire traitera de répertoires musicaux traditionnels et d’activités techniques ancrés dans de petites sociétés en Afrique notamment. Une autre abordera la question générale de l’improvisation dans le contexte plus large du jazz et des musiques électroniques actuelles, du point de vue des savoirs qu’elle mobilise (rapport de l’anticipé et de l’imprévu) et des technologies qu’elle met en jeu (des instruments traditionnels aux dispositifs numériques). On montrera en particulier les résultats des recherches menées actuellement sur le logiciel de modélisation et de simulation de l’improvisation ImproteK (http://improtekjazz.org). Aucune connaissance mathématique n’est requise.