Modélisation en sciences sociales et en sciences du vivant

Année 2021-2022

Henri Berestycki (directeur d’études à l’EHESS)
Jean-Pierre Nadal (directeur de recherche au CNRS & directeur d’études à l’EHESS)

Ce séminaire est destiné à un large public s’intéressant à la modélisation mathématique. Il présentera d’une part des travaux de recherche dans le domaine de l’analyse mathématique et d’autre part de la modélisation, notamment dans ses interactions avec les sciences sociales, l’économie, l’écologie, la biologie, la dynamique des populations. Ce séminaire se propose également de conduire un débat sur le statut et la pertinence des modèles mathématiques et des représentations informatiques en sciences humaines et sociales.

Ce séminaire a remplacé, sous une forme renouvelée, le séminaire « La question de la modélisation en sciences humaines : mathématiques et informatique ».

Informations sur le site de l’EHESS ici.

Diffusion des annonces sur les listes ehess : cams-infos, vie-scientifique et humanict. Pour recevoir les annonces, demander à être sur la liste de diffusion du CAMS, cams-infos (courriel à sympa@ehess.fr, corps de message vide, objet : subscribe cams-infos Nom Prénom).
Contact : hb@ehess.fr

Attention !
Séances en hybride ou uniquement en ligne.

Que ce soit pour une participation en présentiel ou à distance, vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=643.
Vous recevrez en retour un message de confirmation qu’il faudra valider.
Une fois inscrit vous recevrez un autre courriel donnant le lien de connexion pour assister au séminaire.


jeudi 23 juin à 15h.
54 bd Raspail, salle AS1-08 (1er sous-sol)
et en ligne, lien envoyé aux inscrits.

Joshua S. Weitz
Georgia Institute of Technology
IBENS (Institut de Biologie de l’École normale supérieure)
Chaire Blaise Pascal

« Dynamic Models and Public-Facing Mitigation in Responding to COVID-19« .

Abstract: Epidemic theory and dynamic models have played a key role in advancing understanding of the potential threat of SARS-CoV-2 and in shaping public health responses. In this talk, I will highlight both near- and long-term challenges in controlling Covid-19. In doing so, I will focus on both the use and limitations of dynamic models to predict features of spread, including the strength, size, and symmetry of outbreaks. I will also highlight our collaborative efforts to leverage insights from dynamic models to inform public-facing intervention tools, including large-scale awareness campaigns and testing-based interventions.

jeudi 7 avril à 16h.
54 bd Raspail, salle BS1-28 (1er sous-sol, mais salle agréable)
et en ligne, lien envoyé aux inscrits.

Hervé Le Bras
Directeur d’études EHESS & Directeur d’études émérite INED

« Établir la proposition générale : Plus la proportion d’immigrés est élevée, moins on vote pour l’extrême-droite« .

Résumé :
– Établir, et non prouver, car la proposition porte sur un vaste ensemble statistique : 36 000 communes françaises, plusieurs milliers de communes italiennes et suisses, les Kreise allemands, les Comarcas espagnoles et les Wards anglais. La notion popperienne de falsification ne s’applique donc pas.
– Pour la France, variations de la relation entre le % de votes RN ou FN et le % d’immigrés, au cours du temps et selon les divisions administratives et l’échelle du carroyage.
– Pour les autres pays, même constat et quelques pistes pour comprendre la géographie des votes d’extrême-droite et leur fixation sur l’immigration
– Conclusion sur l’observable en sciences sociales, et sur les conceptions bayésiennes de de Finetti et Savage.

jeudi 24 mars à 16h.
54 bd Raspail, salle AS1-08 (1er sous-sol)
et en ligne, lien envoyé aux inscrits.

David Chavalarias
Directeur de recherche au CNRS,
Centre d’Analyse et de mathématique Sociales (EHESS-CNRS) et Institut des systèmes complexes Paris Ile-de-France (CNRS)

« Comment la ‘BigTech’ contribue-t-elle au dérèglement démocratique ? Autour du libre Toxic Data« .
Vidéo à revoir ici.

Résumé :

De Trump à Bolsonaro en passant par le glissement vers l’extrême-droite de la campagne présidentielle française, nos démocraties vacillent alors même qu’avec la guerre en Ukraine, elles sont entrées en conflit ouvert avec des dictatures. Au cœur de ce phénomène, les nouveaux modes de circulation de l’information à l’ère numérique.

Si rien n’est fait, les démocraties risquent d’être balayées par des régimes illibéraux voire des dictatures. C’est la conclusion de Toxic Data (parution mars 2022 Flammarion), qui s’appuie sur les recherches en psychologie, sociologie et sciences de la communication ainsi que l’analyse de l’évolution du paysage politique français sur 5 ans grâce au projet Politoscope (Institut des Systèmes Complexes de Paris IdF, CNRS). Ce séminaire décortiquera les différents mécanismes à l’œuvre dans les mondes numériques, leurs synergies et leurs effets systémiques, pour dresser des pistes qui permettront peut-être de corriger le tir.

jeudi 24 février à 16h.

Michel Fansten
Administrateur INSEE
ferra un exposé intitulé « L’échec électoral est-il une science exacte ?« .

En 2009, Michel Fansten, administrateur de l’INSEE, spécialiste des études d’opinion, publiait dans la revue « Mathématiques et Sciences humaines » une étude sur la formalisation des comportements électoraux, sous le titre « l’échec électoral est une science exacte ». Qu’en est-il 13 ans plus tard, avec en perspective la prochaine élection présidentielle ?

Séance commune avec le Séminaire « Systèmes complexes en sciences sociales« .

jeudi 10 février à 16h.
Attention : séminaire pour spécialistes ! / Warning: this is a somewhat technical seminar.

Vincent Hakim
Directeur de recherche au CNRS, Laboratoire de Physique de l’École normale supérieure

« Flow past an obstacle in one dimension of a fluid described by a driven and dissipative non-linear Schroedinger equation »

Abstract:

It has been predicted long time ago by Lev Landau that the flow of a superfluid past an obstacle, a localized repulsive potential, is stationary below a critical velocity or a critical amplitude of the potential, and become time-dependent above. This phenomenon has beenim studied in several works by describing the dynamics of superfluids with the help of the nonlinear Schroedinger equation. It has also been experimentally studied using Bose condensates in cold atomic vapors. A new type of condensate has been recently studied ( an « exciton-polariton fluid ») which needs to be modeled by a generalized nonlinear Schroedinger equation (GNLSE). The GNLSE wiithout a localized potential admits in the regime of interest, two coexisting stable constant solutions and one unstable constant solutions, with two different density (the square modulus of the solution).

We have studied the question of a flow past an obstacle in one-dimension for the GNLSE in this bistable regime with the injected fluid in the high density state. We have found by computer simulations that there are bifurcations of the flow, when the fluid velocity or the amplitude of the localized potential are increased but that they differ from the classical Landau bifurcation. Instead of a bifurcation towards a time-dependent solution, the bifurcations take place between stationary solutions. The solutions below and above the transition tend towards different stable constant solutions in the wake of the obstacle. At the bifurcation point, the solution is stationary and tends toward the unstable constant solution of the GNLE in the far wake of the obstacle. We will provide some explanations of these phenomena by an asymptotic analysis in the double limit of an obstacle varying on a long length scale and a large fluid velocity.

Work performed in collaboration with Amandine Aftalion (CNRS, CAMS) and Simon Pigeon (CNRS, LKB).

jeudi 27 janvier à 16h.
Attention : séminaire pour spécialistes ! / Warning: this is a somewhat technical seminar.

Peter Sternberg
Indiana University et professeur invité à l’Univ. Paris-Est

« A Model Problem for Nematic-Isotropic Transitions with Highly Disparate Elastic Constants »

Abstract: We will propose and then analyze a variational problem that models the setting of nematic liquid crystals in which
nematic and isotropic phases coexist. The novelty here is the assumption of wide disparity in the relevant elastic constants which leads to the prediction of singular phase boundaries, reminiscent of tactoids seen in experiments.
This is joint work with Dmitry Golovaty (Akron), Michael Novack (UTAustin) and Raghav Venkatraman (Courant).

jeudi 16 décembre, de 15h à 17h.

Judith Miller
Professor, Georgetown University, Washington

« Confronting models of adaptation coupled to range dynamics »

Abstract: In a seminal 1997 paper, Kirkpatrick and Barton (KB) proposed a system of reaction-diffusion equations coupling a species’ range dynamics with adaptation to a heterogeneous environment. Their model and its generalizations have typically been studied through numerical simulations, while proving resistant to rigorous analysis and difficult to test empirically. Here we survey (1) a proof of the existence of traveling waves and localized stationary solutions to the KB system; (2) recent work on the behavior of two competing species under selection in a spatially heterogeneous environment; (3) further recent work putting key conclusions of the original KB paper to an (as yet rare) empirical test.

jeudi 9 décembre, de 15h à 17h.

Jianhong WU
Distinguished university Professor
Canada Research Chair
Advanced Disaster, Emergency and Rapid Response Simulation, York University, Mathematics for Public Health Network, the Fields Institute

« Dynamic modeling and scenario analyses to inform epidemic trajectories in real time »

Abstract:
We will share some of our experience/lesson and satisfaction/frustration in developing dynamic models with a range of complexities, and conducting scenario analyses to assist rapid response decision making in Canada and its Province of Ontario. Issues addressed include nearcasting/forecasting, final size calculation, contact pattern shifts by public health interventions, VoC emergence, optimal pathways towards recovery. The mathematical techniques vary by nature of the issues addressed. The forced marriage between mathematical science and public health decision making has resulted in substantial challenges for the development of mathematical research in an era of rapid behavioural changes.


Archive : année 2020-2021.