Type d'événement, date(s) et adresse(s)Rencontre

Institut des Systèmes Complexes Paris Ile-de-France (ISC-PIF) https://iscpif.fr/

Un nouveau manuel pour « déverrouiller l'économie »

Lien(s) associé(s)Invitation - inscription
Thématique(s)Socio-économie
Un nouveau manuel pour « déverrouiller l'économie »
Nous avons le plaisir de vous convier à la soirée de lancement du Petit Manuel de la Grande Transition portant sur l’Économie et la Finance. L’événement aura lieu jeudi 28 septembre à l’Institut des Systèmes Complexes de 19h00 à 21h30.Intitulé « Déverrouiller l’économie : une approche systémique de la transition écologique et sociale », cet ouvrage est le fruit d’une co-rédaction entre Annick Vignes, Julien Lefournier, Antonin Pottier, Antoine Rieu, Laurence Scialom, Abdelkader Slifi et Jean-Sébastien Lenfant.Programme de l’événement :    19h00-19h30 : Présentation du collectif FORTES, de la collection ainsi que de l’opus intitulé Déverrouiller l’économie : une approche systémique de la transition écologique et sociale par leurs auteurs et autrices    19h30- 20h30 : Table ronde : « Déverrouiller l’économie : quels leviers actionner et comment ? »    20h30 - 21h30 :  Échanges, temps festif et convivialEntrée gratuite sur inscription Quelques mots sur l'ouvrage Ce nouveau manuel a pour ambition d’expliquer comment, dans le paradigme néo-classique, une vision non coopérative du monde, où la maximisation des utilités individuelles est supposée suffire à assurer l’optimum social, prévaut sur une approche coopérative d’allocation de biens communs.Il propose une alternative à ce paradigme afin d'intégrer efficacement la finitude des ressources ainsi que l’intangibilité des bénéfices, c'est-à-dire leur non mesurabilité en termes monétaires - tels que l'amélioration du bien-être ou la préservation de la biodiversité. Il montre que d’autres modes d’allocation des ressources sont possibles. Il propose des outils nécessaires pour engager une transition écologique et sociale. Il dresse des perspectives pour l’action collective. Enfin, il montre en quoi lier l’écologique et le social est indispensable et explique pourquoi cela passe par une rupture avec le paradigme économique dominant de l’allocation de certaines ressources par le marché.