Le CAMS : présentation, logos, historique

Sur cette page : présentation, logos, histoire du CAMS.

Présentation du CAMS

Le Centre d’analyse et de mathématique sociales (CAMS) est une unité mixte EHESS – CNRS (UMR 8557). En tant qu’unité du CNRS, le CAMS a pour rattachement, à titre principal, l’Institut des sciences humaines et sociales (INSHS), et, à titre secondaire, l’institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI) et l’Institut des sciences de l’information et de leurs interactions (INS2I). En tant que l’un des sept laboratoires de mathématiques au sein de la COMUE PSL, le CAMS contribue au pilotage du programme PSL-maths, et fait partie des laboratoires fédérés par La Fondation Sciences Mathématiques de Paris (FSMP).

Le CAMS est une unité résolument pluridisciplinaire : ses chercheurs et enseignants-chercheurs sont issus de champs disciplinaires variés (mathématiques, informatique, physique, économie, anthropologie, géographie…), et ont acquis et développent des compétences aux interfaces. Le CAMS occupe une place originale dans le paysage de la recherche en France, à l’articulation entre sciences sociales d’une part, et mathématiques, informatique, et physique théorique d’autre part. Comme centre de l’EHESS et comme unité mixte du CNRS, le CAMS porte une double ambition : celle de participer à la recherche mathématique internationale au meilleur niveau dans les domaines de compétence où il a acquis une notoriété, et celle de remplir pleinement son rôle d’innovation, de diffusion et de passage à la fois de la mathématique et de l’informatique vers les sciences sociales et, en sens inverse, de problématisation mathématique originale de questions venant des sciences sociales.

Les projets de recherche du Centre concernent d’une part des sujets de mathématique fondamentale (comme dans les équations en dérivées partielles non linéaires et les mathématiques discrètes) ou d’informatique théorique, et d’autre part la modélisation en sciences sociales, avec le développement de nouveaux modèles (combinatoires, probabilistes, dynamiques, informatiques) pour révéler les structures cachées. Les sujets couvrent un spectre très large des domaines des sciences humaines et sociales qui se prêtent à la formalisation : représentation des comportements collectifs, géographie, démographie, sciences cognitives, linguistique, économie, marchés financiers, gestion du risque, développement durable y compris jusqu’à ses dimension de choix politiques etc. Le CAMS s’ouvre également à la modélisation en biologie, notamment en neurosciences, et en écologie. Les approches utilisées sont d’une grande variété, mobilisant méthodes mathématiques rigoureuses, la physique statistique ou l’informatique théorique, la simulation informatique, avec un axe important autour de l’approche « systèmes complexes » combinant analyse mathématique, simulation, et analyse de grandes bases de données (« big data »). Enfin le CAMS est un lieu de débats épistémologique et historique sur la praxéologie mathématique.

Les logos du CAMS

Le logo actuel :

Ce logo symbolise la complémentarité des approches discrètes et continues dans la modélisation mathématique, toutes deux représentées au CAMS. Le logo a été réalisé en 2013 par Richard Nguyen, à la demande d’Henri Berestycki alors directeur du CAMS.

L’ancien logo du CAMS :

« Les mathématiques discrètes » ont longtemps été le domaine principal des mathématiques développées au CAMS. Cet ancien logo est lié à cette thématique. Voir les explications données par Pierre Rosenstiehl.

Histoire du CAMS

Historique du CAMS